Gisele Naconaski, journaliste

Written by Published in Non classé

D’origine brésilienne, à l’âge de 37 ans la journaliste Gisèle Naconaski était à la recherche d’un nouveau sens  pour sa vie professionnelle. Sa rencontre avec la langue et la culture occitane lui a apporté plus que du sens, un lien fort et de nouvelles racines pour cette femme déracinée. A commencer par l’identité et las « palancas », les liens entre sa langue maternelle, le portugais et la langue occitane.

Les découvertes ne s’arrêtent pas là : arrière petite fille d’une italienne et d’un espagnol de son côté  maternel, finalement l’occitan n’apparait plus comme une langue si étrangère. Et si la culture occitane se retrouvait aussi peut-être dans son ADN, dans ses mémoires lointaines…

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *