Au forum citoyens !

Ciutadans, al Forum !

L’occitanisme es arribat a la crosada dels camins. Es per aquela rason que fasèm evoluar « La Dintrada » cap a un vertadièr forum ciutadan occitan dobert a totas las sensibilitats de l’occitanisme. Aquel eveniment tractarà de las tres problematicas seguentas :

Primièr, la causida dels estajants de Miegjorn Pireneus e de Lengadòc Rossilhon de batejar la granda e novèla region « Occitanie ». Aquesta irrupcion imprevista e impensada d’una region « Occitanie » apèla una revision del logicial de las associacions e movements occitans.

D’autra part la plaça de mai en mai bèla del numeric e de l’internet impacta fòrça lo biais de viure sa cultura, las relacions professionalas e tanben socialas. Plan conscients d’aquesta evolucion d’unes operators (OcTele, Lo Cirdoc, Lo Congrès…) trabalhan a renfortir la presénçia de la lenga e de la cultura occitanas sus aqueles espandis nòus. Mas aquò’s pro ? E lo numéric pòt remplaçar los escambis tradicionals ?

Enfin, un autre factor ven transformar las regions occitanas : la demografia. D’efièch lo nombre d’estajants de las regions nòstras quita pas de creisser. La principala rason d’aquel bom demografic es l’arribada regulara e importanta de personas venent del nòrd de França, e tanben d’autres paises. La marginalisacion institucionala de l’occitan o condemna a desapareisser. Pr’aquò los qu’arriban an de còps mai d’interés que los occitans per la « lenga nòstra » ! Cossí transmetre nòstra cultura ? Occitània es a mand de venir multiculturala ? O es jà ?

Aquí los problèmas que se pausan e que los occitans devon afrontar se vòlon pas passar a la trapa de l’istòria ! Es per aquò qu’avèm fach evolucionar lo concèpte de « La Dintrada » qu’èra aperabans una universitat politica. Me sembla auèi indispensable de s’adreiçar a la generacion novèla d’occitans e de lor prepausar un luòc e un temps per enfaciar lor avenidor !

La Dintrada ven doncas un forum de discutidas, de soscadissas, d’alarguiment de las tematicas a l’entorn de l’occitan. Tot un cadun se deu sentir lo planvengut per aquel rendetz-vos que se vòl pedagogic, de bon abordar, e ont tot lo monde aurà la possibilitat de s’exprimir mercés a de talhiers en pichons grope.

La causida de pausar La Dintrada al Palais del Trabalh de Narbona es pas un asard : idealament plaçada entre Tolosa e Montpelhièr, a tres minutas de la gara la venguda de totas es aital facilitada. De notar enfin que l’inscripcion es a gratís, e qu’un repais serà prepausat (pagant) a miegjorn a l’ostal d’Occitània mercés a un partenariat ambe Convergéncia Narbonesa.

Per aver totas las entresenhas suls intervenents, l’accès, o encara s’inscriure vos cal fintar sus : http://ladintrada.eu/

Uc Jourde

 


L’occitanisme est arrivé à la croisée des chemins. C’est la raison pour laquelle nous faisons évoluer « La Dintrada » en un véritable forum citoyen occitan ouvert à toutes les sensibilités de l’occitanisme. Cet évènement abordera les trois problématiques suivantes :

Tout d’abord, le choix des habitants du Midi Pyrénées et de Languedoc Roussillon de baptiser la nouvelle grande région « Occitanie ». Cette irruption imprévue et impensée d’une région Occitanie appelle à une révision du logiciel sur lequel fonctionnaient les principales associations et mouvements occitans.

D’autre part la place de plus en plus importante du numérique et de l’internet impacte de manière forte les comportements culturels, professionnels et aussi sociaux. Ayant conscience de ce phénomène plusieurs opérateurs (OcTele, Lo Cirdoc, Lo Congrès…) travaillent à la présence de la langue et la culture occitane sur ces nouveaux espaces. Mais est ce suffisant ? Et le numérique peut il remplacer les échanges traditionnels ?

Enfin, un autre facteur vient transformer les régions occitanes : il s’agit de la démographie. En effet le nombre d’habitants de nos régions ne cesse d’augmenter, principalement dans les métropoles, alors que les zones éloignées des grands axes de circulation se dépeuplent. La principale raison de ce boum démographique est l’arrivée régulière et importante de personnes en provenance du nord de la France, ainsi que d’autres pays. La marginalisation institutionnelle de l’occitan rend difficile sa transmission, alors même que les nouveaux arrivants ont parfois plus d’appétit que les « locaux » pour la « lenga nòstra » ! Comment transmettre notre culture ? L’Occitanie est elle en train de devenir multiculturelle ?

Voilà planté le décor ! Voilà les problèmes qui se posent à nous et que les occitans doivent aborder s’ils ne veulent pas passer à la trappe de l’histoire ! C’est pourquoi nous avons fait évoluer le concept de La Dintrada qui était jusqu’à présent une université d’été politique. Il me paraît aujourd’hui indispensable de s’adresser à la nouvelle génération d’occitans et de leur proposer un lieu et un temps pour prendre à bras le corps leur avenir !

La Dintrada devient donc un forum de discussion, de réflexion et d’élargissement des thématiques autour de l’occitan. Tout le monde doit se sentir le bien venu dans cet espace d’échanges qui se veut pédagogique, et sans pré-requis. L’occitan nous permet de nous poser des questions sur notre avenir à échelle régionale au sein d’une communauté européenne voire mondiale où la question de l’identité reste très importante. Comment vivre ensemble avec ce qu’on a autour de nous ? Comment faire valoir les spécificités de nos régions ? Comment créer un socle identitaire et culturel dans lequel nouveaux et migrants se sentiront chez eux ? Qu’est ce que l’Occitanie et qu’a-t-elle à nous donner aujourd’hui et demain ?

Grâce à une journée de présentations et d’échanges, nous voulons montrer et mettre en relation une diversité d’expériences et de points de vue pour créer un espace d’objectivité. Le but que nous nous fixons est de dépasser des clivages actuels issus de l’histoire de l’occitanisme : éducation nationale/calandreta, Languedoc/autres régions, culturel/politique, connecté/traditionnel, droite/gauche, jeunes/vieux, professionnel/associatif, etc… Pour créer le point de départ d’une avancée théorique et technique vers un occitanisme conscient des enjeux du XXIème siècle.

Nous vous suggérons de vous inscrire sans tarder soit sur le site http://ladintrada.eu/ soit par un simple courrier adressé à l’ADEO 21 bis chemin de Matens – 81 600 Gaillac (préciser le nombre de personnes).

Uc Jourde al nom del comitat de pilotage (Bruno Cecillon, Ferriòl Macip, Lise Gros, Benaset Roux)